top of page
Rechercher

être mère sans enfant



Un sujet qui va résonner pour beaucoup d'entre vous.


Est-ce que vous vous êtes déjà demandé comment aurait été votre vie si vous n'aviez pas eu d'enfant ?


À un moment de la vie d'une femme, les hormones peuvent prendre le contrôle et nous amener ce désir de devenir mère. Lorsque la grossesse survient, nous sommes confrontées à un nouveau rôle. Pour beaucoup, le fait de devenir mère aide à trouver une identité, à se connecter à quelque chose de plus grand. C'est aussi une façon de se définir et de s'épanouir. Le rôle que nous avions dans notre jeunesse était souvent flou, mais en devenant mère, nous trouvons enfin une clarté.


Lorsque nous découvrons que nous sommes enceintes, nous avons neuf mois pour nous préparer à cette nouvelle réalité. Mais sommes-nous vraiment prêts ? La pression de la société moderne nous pousse à nous investir dans notre carrière, et le fait de devenir mère ajoute une responsabilité supplémentaire à notre quotidien. Durant les 18 premières années de la vie de nos enfants, nous apprenons à être des femmes, des mères et à nous sentir utiles. Souvent, la complicité initiale dans le couple s'estompe, et nous nous retrouvons à jongler entre les rôles de travailleuse, de mère, et bien d'autres encore, que nous avons choisi par nous-mêmes. Peut-être par fuite, car cela nous confronte en rien.


Le jour où nos enfants quittent le foyer arrive, et nous sommes confrontées à une question cruciale : qui sommes-nous en dehors de notre rôle de mère ?

Comment renouer avec cette partie de nous-mêmes que nous avons mise de côté pendant toutes ces années ?

Nous devenons une mère sans avoir les enfants à s'occuper, d'où le titre de ce blog. Pour certaines, le fait d'être mère a servi de refuge pour éviter de faire face à leur propre réalité. Mais un jour, nous devons nous confronter à nous-mêmes et nous poser les vraies questions : qui suis-je vraiment ? Qu'est-ce que j'aime ? Qu'est-ce qui me définit ?


Pour ce faire, une technique que je recommande est de fouiller dans notre "garde-robe intérieur". Lorsque nous étions jeunes, nous nous sommes identifiées à différents aspects de notre personnalité et avons caché certains aspects de nous-mêmes dans ce garde-robe. Je les nommes, MES FANTASMES. En examinant ce qui s'y trouve aujourd'hui comme fantasme, nous pouvons prendre conscience de qui nous sommes vraiment et de ce qui demande à être reconnu et accepté. C'est un processus de découverte de soi qui peut être à la fois libérateur et enrichissant.

Un fantasme est une représentation mentale, souvent érotique ou imaginaire, d'une situation, d'un scénario ou d'une expérience désirée qui peut ne pas correspondre à la réalité. C'est ce que nous nous sommes jamais autorisés. Donc, un fantasme c'est aussi quelque chose qu'on n'ose pas faire à cet instant mais, qui réside plus fort que nous en nous-même.


Exemple, un fantasme pourrait être celui de démissionner et de laisser les documents sur le bureau de son patron, ou encore celui de faire quelque chose que l'on n'oserait jamais faire tel que partir en voyage sans le dire à personne.

Personnellement, en toute vulnérabilité, le mien était de recevoir des soins et de l'attention de la part de plusieurs femmes, même si je ne suis pas lesbienne. Avec du recul, en analysant mon fantasme, j'ai compris que c'était ma part féminine en moi qui cherchait à être reconnue et prise en considération, afin que je puisse aujourd'hui me permettre de recevoir cette douceur et cette tendresse. D'où mon cheminement intense de retrouver ma féminité, d'apprendre à lâcher prise et d'accepter le non contrôle.


Ici, nous pourrions aborder le thème de la crise de la quarantaine. En effet, cette période amène souvent à réfléchir sur notre parcours de vie, à remettre en question notre relation de couple en cas d'éloignement pour diverses raisons. Parfois, la crise de la quarantaine nous pousse à nous interroger sur nos véritables aspirations, sur la distance entre où nous sommes et où la jeune fille en nous se voyait en grandissant. Pour les femmes, la quarantaine représente souvent une occasion d'exprimer leur individualité et leur liberté. Après avoir endossé différents rôles tout au long de sa vie, elles se tournent désormais vers l'épanouissement personnel et la création. Un autre sujet fort intéressant qui s'applique également aux hommes.


Maintenant; que tes enfants soient encore à la maison ou qu'ils aient quitté le foyer, si tu te trouves actuellement dans cette phase de ta vie et que tu ressens le besoin d'un soutien, d'une aide pour te remettre sur pied, pour retrouver ton identité, pour explorer ce qui se cache au plus profond de ton être, je suis là pour t'accompagner dans cette démarche personnelle et cela, depuis bientôt 15 ans. Entamer ce processus peut parfois être difficile, mais le merveilleux cadeau que tu peux te faire est celui de plonger au cœur de toi-même et de trouver la clarté sur qui tu es vraiment.


Par ailleurs, je propose un atelier destiné aux couples qui souhaitent revisiter les fondations de leur amour et explorer un type d'amour plus profond, un amour sacré. J'accompagne depuis 2 ans ces couples dans cette démarche afin de leur permettre d'expérimenter de nouvelles perspectives et de faire évoluer leur relation.





107 vues

Posts récents

Voir tout

La femme

Comments


bottom of page